Copié!

La désinformation, comment y faire face!

L’utilisation des réseaux sociaux peut être extrêmement captivante par moment. Malheureusement, les informations que l’on peut trouver sur les applications telles qu’Instagram, TikTok, Facebook, etc., ne sont pas toujours justes ou vraies. Au Canada, 80% des personnes utilisent les réseaux sociaux. Parmi elles, 60% publient divers contenus. Parmi ces utilisateurs, neuf sur dix ont déclaré avoir été victimes de désinformation, ce qui signifie propager de fausses informations. Par exemple, certains créent de faux sondages ou encore inventent et/ou diffusent des rumeurs pour induire le public en erreur. Leurs intentions peuvent varier : influencer l’opinion publique, sa vision politique ou même faire du marketing. Effectivement, des individus malveillants peuvent prétendre être des personnes célèbres afin de promouvoir des produits. Malheureusement, cela devient de plus en plus simple en raison des nouvelles possibilités qu’offre l’intelligence artificielle.

Il peut être très compliqué de savoir si ce que vous lisez est vrai ou non. Voici donc quelques précautions à prendre :

  • Vérifier le nom d’utilisateur;
  • Vérifier la photo de profil;
  • Vérifier les erreurs d’orthographe: une information vérifiée devrait être bien formulée et avoir été corrigée;
  • Observer la qualité de la langue, y compris lorsqu’il s’agit de traduction, sans oublier les commentaires.

Rappelez-vous surtout qu’une nouvelle, c’est un fait, pas une opinion. Dans le doute, vous pouvez vous référer à vos parents ou à des amis.

De plus, pour éviter que de fausses informations se propagent, il ne faut surtout pas partager l’information, mais plutôt signaler le compte ou la nouvelle.

J’espère que cela vous sera bénéfique et n’oubliez pas de garder un œil vigilent sur les nouvelles que vous lisez!

On vous propose...

Arts et cultures
Articles collaboratifs

Chroniques de la bibliothèque

L’article qui suit a été rédigé par Kelly-Ann et Anaïs. Voici les chroniques du comité bibliothèque pour les mois de novembre, décembre et janvier. Premièrement,

Lire la suite »
Science Environnement
Chloé Larivée

Les conséquences du Black Friday

«Black Friday» ou «Cyber Monday», ces évènements promotionnels devenus incontournables avant Noël sont sources de pollutions multiples. Il suffit de songer à l’augmentation des livraisons

Lire la suite »

La désinformation, comment y faire face!

L’utilisation des réseaux sociaux peut être extrêmement captivante par moment. Malheureusement, les informations que l’on peut trouver sur les applications telles qu’Instagram, TikTok, Facebook, etc., ne sont pas toujours justes ou vraies. Au Canada, 80% des personnes utilisent les réseaux sociaux. Parmi elles, 60% publient divers contenus. Parmi ces utilisateurs, neuf sur dix ont déclaré avoir été victimes de désinformation, ce qui signifie propager de fausses informations. Par exemple, certains créent de faux sondages ou encore inventent et/ou diffusent des rumeurs pour induire le public en erreur. Leurs intentions peuvent varier : influencer l’opinion publique, sa vision politique ou même faire du marketing. Effectivement, des individus malveillants peuvent prétendre être des personnes célèbres afin de promouvoir des produits. Malheureusement, cela devient de plus en plus simple en raison des nouvelles possibilités qu’offre l’intelligence artificielle.

Il peut être très compliqué de savoir si ce que vous lisez est vrai ou non. Voici donc quelques précautions à prendre :

  • Vérifier le nom d’utilisateur;
  • Vérifier la photo de profil;
  • Vérifier les erreurs d’orthographe: une information vérifiée devrait être bien formulée et avoir été corrigée;
  • Observer la qualité de la langue, y compris lorsqu’il s’agit de traduction, sans oublier les commentaires.

Rappelez-vous surtout qu’une nouvelle, c’est un fait, pas une opinion. Dans le doute, vous pouvez vous référer à vos parents ou à des amis.

De plus, pour éviter que de fausses informations se propagent, il ne faut surtout pas partager l’information, mais plutôt signaler le compte ou la nouvelle.

J’espère que cela vous sera bénéfique et n’oubliez pas de garder un œil vigilent sur les nouvelles que vous lisez!