Copié!

Semaine de la santé mentale

La Semaine de la santé mentale se déroulera du 6 au 12 mai 2024, suivant le thème «Cultivons la compassion».  Nous sommes tous et toutes capables de compassion et nous savons très bien que nos actions ont des répercussions. Cette année, à l’occasion de cette semaine spéciale, le monde nous invite à nous pencher sur le pouvoir d’apaisement de la compassion. La vie est parfois difficile, d’où l’importance de rappeler que la gentillesse fait partie de la condition humaine et est bien plus que nécessaire.

La population canadienne est réputée mondialement pour sa compassion et sa gentillesse. Toutefois, de nouvelles données contredisent ces affirmations. En effet, une étude récente de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a révélé que si la majorité (92 %) des gens au pays affirment être compatissants, seuls 38 % ont agi concrètement pour alléger la souffrance des autres au cours de la dernière année. La compassion, qui consiste à aller à la rencontre de la souffrance, la sienne ou celle des autres, avec gentillesse, est souvent confondue avec l’empathie. Quoique l’empathie consiste à percevoir, à ressentir et à comprendre la souffrance de l’autre, la compassion va plus loin, car elle est ancrée dans l’action.

« La compassion est une réaction émotionnelle vis-à-vis des difficultés d’autres personnes, qui s’accompagne du désir authentique de tenter d’atténuer leurs souffrances et de leur témoigner de la bienveillance », explique Margaret Eaton, chef de la direction nationale de l’ACSM. Elle ajoute aussi: « L’ampleur de la détresse dans le monde est telle que le besoin de compassion se fait criant, aujourd’hui plus que jamais. »

La populaire émission jeunesse Nanalan’ fait équipe avec l’ACSM afin de mettre en lumière le pouvoir de la compassion. Le partenariat est noué à l’approche de la 73e Semaine de la santé mentale. Alors que le stress, l’anxiété et la solitude atteignent des niveaux inquiétants au Canada, beaucoup tentent de trouver du réconfort et de guérir leurs blessures d’enfance. Ce besoin explique le regain de popularité spectaculaire de Nanalan’, qui accumule des millions de vues sur les médias sociaux. Diffusée pour la première fois en 1999, l’émission raconte les aventures d’une jeune marionnette de trois ans prénommée Mona, qui apprend, grandit et joue dans la cour de Nana, sa grand-mère. Tant l’ACSM que Nanalan’ s’intéressent à l’intelligence émotionnelle et font ressortir le pouvoir rassembleur de la gentillesse.

Malgré ce que l’on peut penser, les bienfaits de la compassion sont multiples : le lien entre l’apaisement et la compassion est évident. C’est démontré que la compassion augmente le bonheur, réconforte et calme, soulage la dépression, réduit le stress et la solitude, et amène un sentiment d’épanouissement. Au final, la Semaine de la santé mentale est une campagne de transformation sociale visant à sensibiliser le public et à modifier les croyances et les perceptions à l’égard de la santé mentale. L’événement fait la promotion des comportements et attitudes qui favorisent le bien-être et contribuent au maintien d’une bonne santé mentale ainsi qu’à l’émergence d’une culture de compréhension et d’acceptation.

On vous propose...

Science Environnement
Sarah-Maude Boucher

Un impact positif

Pour certains, faire du sport c’est une passion, mais pour d’autres, ce ne l’est pas. Bouger au quotidien et prendre soin de soi est l’une

Lire la suite »

Semaine de la santé mentale

La Semaine de la santé mentale se déroulera du 6 au 12 mai 2024, suivant le thème «Cultivons la compassion».  Nous sommes tous et toutes capables de compassion et nous savons très bien que nos actions ont des répercussions. Cette année, à l’occasion de cette semaine spéciale, le monde nous invite à nous pencher sur le pouvoir d’apaisement de la compassion. La vie est parfois difficile, d’où l’importance de rappeler que la gentillesse fait partie de la condition humaine et est bien plus que nécessaire.

La population canadienne est réputée mondialement pour sa compassion et sa gentillesse. Toutefois, de nouvelles données contredisent ces affirmations. En effet, une étude récente de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a révélé que si la majorité (92 %) des gens au pays affirment être compatissants, seuls 38 % ont agi concrètement pour alléger la souffrance des autres au cours de la dernière année. La compassion, qui consiste à aller à la rencontre de la souffrance, la sienne ou celle des autres, avec gentillesse, est souvent confondue avec l’empathie. Quoique l’empathie consiste à percevoir, à ressentir et à comprendre la souffrance de l’autre, la compassion va plus loin, car elle est ancrée dans l’action.

« La compassion est une réaction émotionnelle vis-à-vis des difficultés d’autres personnes, qui s’accompagne du désir authentique de tenter d’atténuer leurs souffrances et de leur témoigner de la bienveillance », explique Margaret Eaton, chef de la direction nationale de l’ACSM. Elle ajoute aussi: « L’ampleur de la détresse dans le monde est telle que le besoin de compassion se fait criant, aujourd’hui plus que jamais. »

La populaire émission jeunesse Nanalan’ fait équipe avec l’ACSM afin de mettre en lumière le pouvoir de la compassion. Le partenariat est noué à l’approche de la 73e Semaine de la santé mentale. Alors que le stress, l’anxiété et la solitude atteignent des niveaux inquiétants au Canada, beaucoup tentent de trouver du réconfort et de guérir leurs blessures d’enfance. Ce besoin explique le regain de popularité spectaculaire de Nanalan’, qui accumule des millions de vues sur les médias sociaux. Diffusée pour la première fois en 1999, l’émission raconte les aventures d’une jeune marionnette de trois ans prénommée Mona, qui apprend, grandit et joue dans la cour de Nana, sa grand-mère. Tant l’ACSM que Nanalan’ s’intéressent à l’intelligence émotionnelle et font ressortir le pouvoir rassembleur de la gentillesse.

Malgré ce que l’on peut penser, les bienfaits de la compassion sont multiples : le lien entre l’apaisement et la compassion est évident. C’est démontré que la compassion augmente le bonheur, réconforte et calme, soulage la dépression, réduit le stress et la solitude, et amène un sentiment d’épanouissement. Au final, la Semaine de la santé mentale est une campagne de transformation sociale visant à sensibiliser le public et à modifier les croyances et les perceptions à l’égard de la santé mentale. L’événement fait la promotion des comportements et attitudes qui favorisent le bien-être et contribuent au maintien d’une bonne santé mentale ainsi qu’à l’émergence d’une culture de compréhension et d’acceptation.