Copié!

Les Prix Nobel : pourquoi ont-ils gagnés ?

     Les Prix Nobel, bien qu’on en ait tous entendu parler, sont souvent méconnus. À sa mort, le Suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, laisse un équivalent de 179 millions d’euros en héritage. Sa demande est simple: il veut la création d’une institution qui se chargera de récompenser les personnes ayant rendu service à l’humanité en contribuant à l’amélioration ou au progrès et ce, dans cinq disciplines soient la paix, la littérature, la chimie, la physiologie ou médecine, et la physique. Les premiers prix remontent à 1901 et sont remis chaque année. 

 

Physique 

     Le Prix Nobel de physique 2023 est codécerné au Français Pierre Agostini, à l’Austro-Hongrois Ferenc Krausz et à la Franco-Suédoise Anne L’Huillier. Cette dernière deviendra la 60e femme à recevoir un Nobel, la 5e à recevoir celui de physique. 

     Le trio aurait effectué des expériences sur des atomes et molécules qui leur auraient permis d’observer le mouvement d’électrons à l’attoseconde. L’Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix affirme qu’«une attoseconde est si courte qu’il y en a autant en une seconde qu’il y a eu de secondes depuis la naissance de l’Univers.» En soit, on peut aussi dire qu’une attoseconde est l’équivalent d’un milliardième de milliardième de seconde. Ils ont donc réussi à générer des impulsions lumineuses très courtes, c’est-à-dire de 250 à 650 attosecondes. 

Chimie 

     Le Prix Nobel de chimie 2023 est codécerné au Français Moungi Bawendi, à l’Américain Louis Brus et au Russe Alexey Ekimov. 

     Ils sont tous trois récompensés pour leurs travaux sur les nanoparticules, appelées points quantiques. Brus et Ekimov se voient attribuer la découverte de ces derniers, éléments importants de la nanotechnologie, alors que Bawendi reçoit les honneurs pour avoir développé une façon expérimentale de fabriquer des points quantiques. Il était plutôt controversé d’accorder un prix de chimie sur un sujet que la plupart considèrent plutôt comme appartenant au domaine de la physique. Malgré cela, il est clair pour l’Académie Nobel que la découverte et le développement des points quantiques n’a pu se faire que grâce à des méthodes appartenant à la chimie. 

Physiologie ou médecine

     Ce prix est le plus controversé des prix Nobel. En effet, dans ce domaine, il est difficile de prévoir si ce qui fonctionne maintenant fonctionnera toujours dans 10 ans. Ainsi, un prix fut décerné pour la découverte d’un ver nématode qui serait inducteur de cancer à l’estomac. Cependant, 26 ans plus tard, il fut prouvé que les études effectuées sur le ver étaient erronées et que dans ce cas, il était plutôt question d’une carence en vitamine A. Ce type de malentendus se produisit plus d’une fois en physiologie ou médecine. Ainsi, c’est un des prix qui est maintenant remis à des scientifiques pour des recherches effectuées sur de longues années. Il est aujourd’hui très peu commun de voir un prix décerné à quelqu’un ayant fait une découverte dans la même année que sa nomination. 

     Le Prix Nobel de physiologie ou médecine 2023 est décerné à la Hongroise Katalin Kariko et à l’Américain Drew Weissman. 

     Ces derniers sont récompensés pour leur contribution au développement des vaccins à ARN messager (ARNm) . Des vaccins à ARNm, ce sont des vaccins contenant seulement quelques parties du virus que l’on cherche à neutraliser. Ainsi, il est plus facile pour le système immunitaire de décoder le vaccin grâce à l’information génétique qu’il contient. Le corps ne sait pas exactement à quoi ressemble le virus, mais en raison des informations données, il est capable de le présumer et donc construire des protéines capables de le reconnaître. Ce sont grâce à ces multiples recherches, qui commencèrent dès les années 90, que le développement de vaccins contre la COVID-19 fut aussi rapide. 

Littérature 

     Ce prix Nobel est, quant à lui, encore plus controversé que le précédent. Il est difficile d’objectivement donner un prix à un livre surtout si ce prix est international. Ce problème est bien moins fréquent pour d’autres prix, car ceux-ci portent généralement sur des catégories restreintes, par exemple la langue ou le genre. Ici, on parle de toutes les langues, quelles qu’elles soient, et de tous les types d’écritures, de la pièce de théâtre au poème. 

     Le Prix Nobel de littérature 2023 a été décerné au Norvégien Jon Fosse. 

     Il a été récompensé majoritairement pour ses pièces de théâtre novatrices, mais également pour l’ensemble de son œuvre. On compte à son actif plus d’une trentaine de proses et de pièces de théâtre. L’Académie suédoise a en haute estime son roman Septologien, qui compte trois volumes dont le premier est traduit en français sous le titre L’autre nom. Ces œuvres abordent avec une touche de naïveté et d’humour des sujets importants. 

 

Paix 

     L’un des prix les plus attendus chaque année est bien sûr celui de la paix. Le Prix Nobel de la paix vise à «récompenser la personnalité ayant le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix», tel qu’indiqué dans le testament d’Alfred Nobel. 

      Le Prix Nobel de paix 2023 a été décerné à Narges Mohammadi. 

     Elle fut récompensée pour son combat contre l’oppression et la ségrégation des femmes en Iran. Mohammadi fut emprisonnée à plusieurs reprises pour propagande. Elle lutte pour les femmes depuis les années 2000 et est de plus en plus présente dans les médias depuis son incarcération. En 2022, la BBC a publié son rapport sur les conditions de vie des femmes détenues dans la prison d’Evin. Ce rapport contient des noms, des entrevues et les procédures de tortures utilisées sur les prisonnières. Elle a également écrit un livre intitulé White Torture. Elle devient lauréate du Prix Nobel de la paix alors qu’elle est toujours emprisonnée. Ce sont alors ses jumeaux de 17 ans qui lisent son discours dans lequel elle réaffirme son combat contre le régime tyrannique et misogyne qui la garde incarcérée. 

On vous propose...

Science Environnement
Sarah-Maude Boucher

Un impact positif

Pour certains, faire du sport c’est une passion, mais pour d’autres, ce ne l’est pas. Bouger au quotidien et prendre soin de soi est l’une

Lire la suite »
Divertissement
Camille Lamarche

Hunger games

Dans une région appelée « District 12 » vivent des familles combattant la famine et vivant de la chasse. Katniss Everdeen, une jeune femme de

Lire la suite »

Les Prix Nobel : pourquoi ont-ils gagnés ?

     Les Prix Nobel, bien qu’on en ait tous entendu parler, sont souvent méconnus. À sa mort, le Suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, laisse un équivalent de 179 millions d’euros en héritage. Sa demande est simple: il veut la création d’une institution qui se chargera de récompenser les personnes ayant rendu service à l’humanité en contribuant à l’amélioration ou au progrès et ce, dans cinq disciplines soient la paix, la littérature, la chimie, la physiologie ou médecine, et la physique. Les premiers prix remontent à 1901 et sont remis chaque année. 

 

Physique 

     Le Prix Nobel de physique 2023 est codécerné au Français Pierre Agostini, à l’Austro-Hongrois Ferenc Krausz et à la Franco-Suédoise Anne L’Huillier. Cette dernière deviendra la 60e femme à recevoir un Nobel, la 5e à recevoir celui de physique. 

     Le trio aurait effectué des expériences sur des atomes et molécules qui leur auraient permis d’observer le mouvement d’électrons à l’attoseconde. L’Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix affirme qu’«une attoseconde est si courte qu’il y en a autant en une seconde qu’il y a eu de secondes depuis la naissance de l’Univers.» En soit, on peut aussi dire qu’une attoseconde est l’équivalent d’un milliardième de milliardième de seconde. Ils ont donc réussi à générer des impulsions lumineuses très courtes, c’est-à-dire de 250 à 650 attosecondes. 

Chimie 

     Le Prix Nobel de chimie 2023 est codécerné au Français Moungi Bawendi, à l’Américain Louis Brus et au Russe Alexey Ekimov. 

     Ils sont tous trois récompensés pour leurs travaux sur les nanoparticules, appelées points quantiques. Brus et Ekimov se voient attribuer la découverte de ces derniers, éléments importants de la nanotechnologie, alors que Bawendi reçoit les honneurs pour avoir développé une façon expérimentale de fabriquer des points quantiques. Il était plutôt controversé d’accorder un prix de chimie sur un sujet que la plupart considèrent plutôt comme appartenant au domaine de la physique. Malgré cela, il est clair pour l’Académie Nobel que la découverte et le développement des points quantiques n’a pu se faire que grâce à des méthodes appartenant à la chimie. 

Physiologie ou médecine

     Ce prix est le plus controversé des prix Nobel. En effet, dans ce domaine, il est difficile de prévoir si ce qui fonctionne maintenant fonctionnera toujours dans 10 ans. Ainsi, un prix fut décerné pour la découverte d’un ver nématode qui serait inducteur de cancer à l’estomac. Cependant, 26 ans plus tard, il fut prouvé que les études effectuées sur le ver étaient erronées et que dans ce cas, il était plutôt question d’une carence en vitamine A. Ce type de malentendus se produisit plus d’une fois en physiologie ou médecine. Ainsi, c’est un des prix qui est maintenant remis à des scientifiques pour des recherches effectuées sur de longues années. Il est aujourd’hui très peu commun de voir un prix décerné à quelqu’un ayant fait une découverte dans la même année que sa nomination. 

     Le Prix Nobel de physiologie ou médecine 2023 est décerné à la Hongroise Katalin Kariko et à l’Américain Drew Weissman. 

     Ces derniers sont récompensés pour leur contribution au développement des vaccins à ARN messager (ARNm) . Des vaccins à ARNm, ce sont des vaccins contenant seulement quelques parties du virus que l’on cherche à neutraliser. Ainsi, il est plus facile pour le système immunitaire de décoder le vaccin grâce à l’information génétique qu’il contient. Le corps ne sait pas exactement à quoi ressemble le virus, mais en raison des informations données, il est capable de le présumer et donc construire des protéines capables de le reconnaître. Ce sont grâce à ces multiples recherches, qui commencèrent dès les années 90, que le développement de vaccins contre la COVID-19 fut aussi rapide. 

Littérature 

     Ce prix Nobel est, quant à lui, encore plus controversé que le précédent. Il est difficile d’objectivement donner un prix à un livre surtout si ce prix est international. Ce problème est bien moins fréquent pour d’autres prix, car ceux-ci portent généralement sur des catégories restreintes, par exemple la langue ou le genre. Ici, on parle de toutes les langues, quelles qu’elles soient, et de tous les types d’écritures, de la pièce de théâtre au poème. 

     Le Prix Nobel de littérature 2023 a été décerné au Norvégien Jon Fosse. 

     Il a été récompensé majoritairement pour ses pièces de théâtre novatrices, mais également pour l’ensemble de son œuvre. On compte à son actif plus d’une trentaine de proses et de pièces de théâtre. L’Académie suédoise a en haute estime son roman Septologien, qui compte trois volumes dont le premier est traduit en français sous le titre L’autre nom. Ces œuvres abordent avec une touche de naïveté et d’humour des sujets importants. 

 

Paix 

     L’un des prix les plus attendus chaque année est bien sûr celui de la paix. Le Prix Nobel de la paix vise à «récompenser la personnalité ayant le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix», tel qu’indiqué dans le testament d’Alfred Nobel. 

      Le Prix Nobel de paix 2023 a été décerné à Narges Mohammadi. 

     Elle fut récompensée pour son combat contre l’oppression et la ségrégation des femmes en Iran. Mohammadi fut emprisonnée à plusieurs reprises pour propagande. Elle lutte pour les femmes depuis les années 2000 et est de plus en plus présente dans les médias depuis son incarcération. En 2022, la BBC a publié son rapport sur les conditions de vie des femmes détenues dans la prison d’Evin. Ce rapport contient des noms, des entrevues et les procédures de tortures utilisées sur les prisonnières. Elle a également écrit un livre intitulé White Torture. Elle devient lauréate du Prix Nobel de la paix alors qu’elle est toujours emprisonnée. Ce sont alors ses jumeaux de 17 ans qui lisent son discours dans lequel elle réaffirme son combat contre le régime tyrannique et misogyne qui la garde incarcérée.